Violence des courbes brisées.
La cité m’inhibe par ses pensées
Dans son brouhaha de murs
Mes courbes n’existent plus.

Balayées, éventrées, assassinées,
Les rondeurs ont été transpercées.
Anéantir la douceur de vivre.
Choisir la structure.
Rigide, insipide, frigide.

Vouloir nous imposer leur Eden,
Tel est le but futile
De ces joueurs de règles...
Ils ont voulu tout contrôler,
Du trafic au moindre trait...

Ils ont banni mon velours
Jusqu’à tuer ma Nature.
Mais mon âme a la vie dure
Gardez donc vos structures.
A jamais, je les jette aux ordures.

GAS - 30 Octobre 2014


Catégorie : - PAYSAGES
Page lue 3071 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Recherche
Recherche
Webmaster - Infos
Visites

 171316 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Annuaires et Monde de l'art

Site réalisé par "Arlizia Informatique" - Copyright 2012-2017







 

freeguppy.org   © 2004-2017   En savoir plus ...

Thème original pour Wordpress de Templatelite, adapté pour Guppy v4.6 et v5.0 par 4avril.
Difficile à maintenir, il en a inspiré un nouveau nommé "inspire" par le même auteur, pour guppy v5.2.
Ce dernier a été transformé par Arlizia Informatique pour ressembler au mieux au Watercolor précédent.
Licence Creative Commons